Ligue 1 – PSG / Dossier Cavani (1/2) : que doit-on réellement penser de sa saison ?

By
Updated: mai 27, 2015
cavani-chiffres, cavani-statistiques, cavani-stat-psg, dossier-cavani, psg, ligue 1, foot, football

Comme souvent quand il s’agit d’un joueur ayant coûté autant d’argent, il y a les pour et les contre. Edinson Cavani ne laisse pas indifférent et nombreuses ont été les critiques à son égard durant la saison.

Première partie du dossier sur les conditions de son arrivée à Paris et sur le rétablissement d’un certain nombre de vérités trop vite oubliées.

Edinson Cavani, c’est la dernière recrue de Leonardo, le dernier gros coup réalisé par le brésilien avant de partir. Acheté 64 millions, on a souvent entendu que le montant était trop important pour un joueur de son niveau. Permettez-moi de rappeler quelques chiffres.

Sur les trois dernières années :

  • Gareth Bale au Real : 100 millions.
  • Neymar à Barcelone : 86 millions (+ suspicion)
  • Suarez à Barcelone : 81 millions.
  • James Rodriguez au Real : 80 millions.
  • Di Maria à Manchester : 75 millions.
  • Falcao à Monaco : 60 millions.
  • Hulk au Zénith : 60 millions.
  • Torres à Chelsea : 58 millions.
  • Mangala à City : 54 millions.
  • Özil à Arsenal : 50 millions.
  • Agüero à City et Juan Mata à Manchester : 45 millions.
  • Andy Caroll à Liverpool : 41 millions.
  • Fernandinho à City : 40 millions.

Peut-on vraiment parler d’erreur ? Mis à part Agüero (acheté en 2011), vous échangeriez Cavani contre quel autre joueur ? Neymar et Suarez (acheté 17 millions de plus tout de même) étant inenvisageable, sachant que le Real Madrid et le FC Barcelone restent les deux clubs les plus attractifs au monde.

Passé le débat sur son prix, intéressons-nous au contexte de son arrivée. C’est donc Leonardo qui le fait venir au Paris-SG, lui promettant une place dans l’axe de l’attaque aux côtés d’Ibrahimovic.

La direction sportive de l’époque cible des joueurs aux profils similaires, rentrant dans un schéma tactique bien défini : attaques rapides, jeu vertical, dans les espaces. (c’est d’ailleurs comme ça que joue le Real Madrid d’Ancelotti qui gagne la Décima, étonnant non…)

Lucas et Lavezzi sont recrutés dans ce sens là. Cavani arrive l’année d’après pour sa qualité d’appels de balle et pour terminer les actions, mais le projet de jeu annoncé qu’on lui proposait change du tout au tout avec l’arrivée de Laurent Blanc.

Amoureux du 4-3-3 façon Barça, le Cévenol ne s’adapte pas à ses joueurs et contraint Cavani à s’exiler sur un côté, laissant l’axe à Ibrahimovic, et affectant naturellement son rendement.

Deuxième partie du dossier à venir sur les chiffres d’Edinson Cavani.


Ligue 1 – PSG / Dossier Cavani (1/2) : que doit-on réellement penser de sa saison ?

Les dernières infos foot sur : Ligue 1 – PSG / Dossier Cavani (1/2) : que doit-on réellement penser de sa saison ?.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *