Ligue 1 – Le PSG, un bon choix de carrière pour Layvin Kurzawa ?

By
Updated: août 27, 2015
layvin-kurzawa-chambre-suedois-14-octobre-2014

Le sujet fait débat au sein de toutes les rédactions foot en ce moment, et on peut dire que les consultants s’en donnent à cœur joie :

Layvin Kurzawa a-t-il eu raison de quitter l’AS Monaco pour le Paris Saint Germain ?

Ah on en a entendu des belles…

La palme revient à Franck Leboeuf :

Il y a une place à gagner en équipe de France et je ne suis pas sûr que ça soit le bon choix pour lui. Je comprends que le PSG a besoin d’une grande équipe, mais quand on est jeune, on doit s’assurer qu’on a du temps de jeu. […] Kurzawa se met en danger pour l’Euro 2016 et même pour sa carrière.

Un aveuglement général

Alors comme ça, aujourd’hui, il vaut mieux être titulaire à Monaco que remplaçant une saison au PSG ?

Quand est-ce que le foot français va arrêter de tout faire, et de tout dire à l’envers ?

Le quotidien est primordial dans le monde professionnel. Être joueur de foot, ça ne veut pas simplement dire « être titulaire tous les weekend ».

Encore plus quand on est jeune, l’important c’est de progresser et pas de jouer tous les matchs.

Monaco, la belle histoire se termine

À bientôt 23 ans, Kurzawa vient de terminer sa seconde année pleine en Ligue 1 et débute sa troisième.

Et que tous ceux qui disent que les joueurs ne progressent uniquement qu’en jouant des matchs n’ont rien compris !

Être professionnel, c’est une attitude, c’est du travail, de l’application, du sérieux, de l’écoute, de l’apprentissage, etc.

Kurzawa a bénéficié pendant deux ans d’un modèle de professionnalisme aux côtés de joueurs comme Carvalho, Berbatov, James, Falcao, Toulalan, Moutinho, etc.

Et il a progressé.

Problème, depuis, la politique sportive à Monaco a changé, le groupe s’est considérablement rajeuni et Kurzawa faisait figure de tauliers alors qu’il lui reste une marge de progression énorme et qu’il est encore très jeune.

Et ce n’est pas remettre en cause ses aptitudes ou son talent que de dire ça.

Le PSG, un nouveau palier

Aujourd’hui, il s’entraînera avec ce qui se fait de mieux au monde. Il ne tient qu’à lui de se mettre dans la roue de Maxwell, d’écouter et de travailler pour prendre le relais en tant que titulaire dès la saison prochaine.

Et puis, dans quel club du niveau du PSG pourrait-il être titulaire ? Real, Barça, Bayern, Chelsea, Juve, Athletico ? Aucune chance.

Le temps de jeu : un argument bidon

Qu’il ne s’en fasse pas, avec la soixantaine de matchs que va disputer le PSG cette année, il en jouera bien une bonne vingtaine.

Il me semble que ça avait suffit à Lucas Digne pour faire partie du groupe pour la Coupe du Monde au Brésil non ?

Prenons un autre exemple, celui de Raphaël Varane. L’année pré coupe du monde, il dispute 12 matchs de Liga dans la peau d’un titulaire et ça lui suffit pourtant pour être le « taulier » défensif des bleus au Brésil.

Pourquoi ? parce qu’il est au Real, que l’entraînement y est souvent plus intense que lors de certains matchs de Liga. Comme au PSG avec la Ligue 1.

Les épisodes du passé

Si ça ne suffit toujours pas à vous convaincre, souvenez vous l’épisode Sakho, parti à Liverpool pour son temps de jeu.

Résultat ? Il a même moins joué qu’au PSG ! Ce sera, je pense, malheureusement pareil pour Lucas Digne à la Roma, même si la présence de Rudi Garcia peut l’aider.

Kingsley Coman ? Il a disputé 488 minutes avec la Juventus en Série A, quand Bahebeck en jouait 548 en Ligue 1 avec Paris.

Kevin Gameiro ? Il a moins joué la saison dernière avec Séville que sa dernière année avec le PSG.

Et on ne peut pas vraiment dire que Liverpool ou Séville soit aujourd’hui au niveau du club parisien.

Rajoutez à cela le fait que Maxwell est un coéquipier modèle, sûrement prêt à laisser le flambeau et qu’il est en fin de contrat en Juin prochain.

Et vous obtenez une année d’apprentissage avant d’entamer la prochaine saison dans la peau de l’arrière gauche titulaire de la meilleure équipe de France et d’une des meilleures équipes en Europe.

Y a pire non ?

Un seul exemple à suivre : Blaise Matuidi

En faisant le choix du PSG, il commence une nouvelle aventure, il franchit une étape et lui seul détient les clés pour en sortir grandit.

Lucas Digne a échoué avant lui, Yohan Cabaye aussi.

Aujourd’hui, il ne doit prendre en compte qu’un seul exemple, celui de Blaise Matuidi :

Du travail, de l’attention et des progrès monstrueux qui font de lui un joueur indéboulonnable du onze parisien et de l’équipe de France.

Et c’est tout ce que l’on souhaite désormais à Layvin Kurzawa


Ligue 1 – Le PSG, un bon choix de carrière pour Layvin Kurzawa ?

Les dernières infos foot sur : Ligue 1 – Le PSG, un bon choix de carrière pour Layvin Kurzawa ?.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *