L’ÉQUIPE-TYPE « ESPOIR » DE LA PREMIÈRE PARTIE DE SAISON DE LIGUE 1

By
Updated: décembre 25, 2014
FOOTBALL : Lyon vs Rennes - Ligue 1 - 10/08/2014

Marre des équipe-type faites seulement avec les joueurs aux meilleurs statistiques ou qui coûtent le plus cher? À la fin de la première partie de cette saison 2014/2015 de Ligue 1, deuxième volet sur les meilleurs espoirs de cette première partie de saison.

Gardien :

Anthony Lopes : les lyonnais ont la réputation de former des bons gardiens, c’est une nouvelle fois le cas avec Lopes, qui s’affirme de plus en plus dans les cages lyonnaises. Sélectionné en équipe du Portugal, il est en concurrence avec Rui Patricio pour le poste de numéro 1 mais nul doute que s’il continue à afficher le même état de forme, il prétendra à mieux que le poste de second.

Défenseurs :

Aissa Mandi : le rémois continue à aligner les bonnes performances et s’impose comme un élément incontournable du onze de Jean Luc Vasseur. Sa participation à la CAN avec l’Algérie devrait être compliquée à pallier pour le stade de Reims.

Marquinhos : il a profité des retours tardifs et des blessures des deux titulaires pour montrer qu’on pouvait compter sur lui. Son match face au Barcelone au Parc des Princes, qui plus est sous infiltration, a montré qu’il était assurément un excellent défenseur. Et quand on voit les doutes affichés par la charnière titulaire, on se dit qu’il ne ferait pas de mal au sein de la défense parisienne.

Samuel Umtiti : à l’instar de son compatriote portugais, il s’affirme saison après saison. Plus de 100 matchs en Ligue 1 à tout juste 21 ans, il fait partie de cette jeunesse lyonnaise qui s’affirme de plus en plus. Entouré de Bisevac, Jallet et Bedimo, il continue à apprendre. Plus qu’avec Bakary Koné, c’est sûr.

Jordan Amavi : une des rares satisfactions niçoises cette saison. Il a disputé tout les matchs dans son intégralité depuis le début de saison (sauf un ou il est sorti à cinq minutes de la fin), et réalise des prestations sérieuses chaque weekend. S’il continue comme ça, Nice aura du mal à le conserver cet été.

Milieux :

Nabil Fekir : Que ce soit en soutien de deux attaquants ou à côté de Lacazette, Nabil Fekir s’impose comme la révélation française de cette première partie de saison. Il hésite entre l’Algérie et la France, qu’il fasse comme son cœur lui dit. Aulas tient en tout cas là une bien jolie pépite, mais… Doucement les comparaisons avec Messi quand même…

Jordan Veretout : Nantes réalise un bien joli championnat et Jordan Veretout en est la parfaite illustration. Disposant de bonnes qualités techniques et d’une vision du jeu « à la nantaise », celui qui est impliqué sur presque la moitié des buts nantais prend une nouvelle dimension cette année. Espérons qu’il ne cède pas trop vite aux sirènes de l’étranger.

N’golo Kanté : Un caennais dans cette équipe-type, alors qu’ils sont dernier du classement? Et oui, mais quand on voit l’abatage, la combativité et la technique de ce milieu de terrain de poche, on ne peut qu’apprécier. Si Caen venait à se sauver, il n’y serait sûrement pas pour rien.

Yannick Ferreira Carrasco : James Rodriguez étant parti, on se demandait qui allait bien pouvoir prendre la suite du petit génie colombien. Au tour du jeune belge de s’en charger, lui qui vient de réaliser deux derniers mois de très haut niveau. Un peu comme à l’OM avec Payet, Jardim lui a confié les clés de l’attaque et il a plutôt bien fait. Pour preuve, avec 4 buts et 4 passes décisives, il a déjà fait mieux que durant toute la saison dernière.

Attaquants :

Paul Georges N’tep : le tube du mois de décembre. Son nom était sur toutes les lèvres, invités sur les plateaux télés, voilà un vrai bon client. Il fait parler de lui, en mal ou en bien, il ne laisse pas indifférent, et on ne peut pas nier qu’il dispose de certaines qualités. Avec ses six buts et 4 passes décisives, il doit encore progresser au niveau de la régularité, à l’image de son club.

Thomas Touré : la surprise bordelaise de ce début de saison. Il partait derrière Diabaté, Rolan ou encore Sala en début de saison, puis a su faire son trou pour finalement terminer l’année avec neuf titularisations consécutives. Avec 2 buts et 4 passes décisives, il a su saisir la chance que lui offrait Willy Sagnol. Prometteur.

Entraîneur :

Jocelyn Gourvennec : j’ai longtemps hésité avec Sagnol, qui réalise quand même un joli championnat, mais le breton l’a finalement emporté. Il faut dire que ses performances en Europa League ont soulagé et ému la France du foot, et il a su rendre fier tout le peuple guingampais. On craignait pour l’accumulation des matchs, force est de constater que Guingamp est douzième, certes à trois petits points du premier relégable mais il reste sur quatre matchs sans défaites et a été le premier à faire tomber le PSG en Ligue 1 cette année. Bravo à lui et à son équipe.

Remplaçants : Alphonse Aréola, Yrondu Musavu-King, Jean-Philippe Gbamin, Corentin Tolisso, Allan Saint Maximin

Retrouvez l’équipe-type de la Ligue 1 ici

Retrouvez l’équipe-type des TAULIERS de la Ligue 1 ici


L’ÉQUIPE-TYPE « ESPOIR » DE LA PREMIÈRE PARTIE DE SAISON DE LIGUE 1

Les dernières infos foot sur : L’ÉQUIPE-TYPE « ESPOIR » DE LA PREMIÈRE PARTIE DE SAISON DE LIGUE 1.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *