L’ « ÉQUIPE-PIPE » DE LA PREMIÈRE PARTIE DE SAISON DE LIGUE 1

By
Updated: décembre 28, 2014
René Girard, Losc, entraîneur, ligue 1, lille, mauvais

Marre des équipe-type faites seulement avec les joueurs aux meilleurs statistiques ou qui coûtent le plus cher? À la fin de la première partie de cette saison 2014/2015 de Ligue 1, quatrième volet sur les joueurs qui n’ont pas vraiment apporté satisfaction sur cette première partie de saison.

Gardien :

Mamadou Samassa : parce qu’il a perdu sa place. Parce qu’il est entré en transe en menaçant l’arbitre. Parce qu’il a écopé de cinq matchs de suspension. Et parce qu’il n’a pas su retrouver sa place. Le choix n’était pas facile, il en fallait un.

Défenseurs :

Kassim Abdallah : meilleur latéral de Ligue 2 en 2011 avant de s’engager à l’OM, il aurait mieux fait d’y rester. International comorien (oui, ça existe), il fait partie de ses joueurs qui ont pu devenir professionnel grâce à leur jeu physique, malgré un manque de technique évident.

Dusan Veskovac : il n’était pas titulaire aux Young Boys de berne alors était-ce un peu trop de penser qu’il pouvait s’imposer au TFC? La filière des pays de l’est fonctionne à Toulouse, mais pour ce qui est du talent, ses longs dégagements et son jeu rugueux ne sont pas faits pour plaire aux techniciens.

Bakary Koné : ce n’est pas étonnant de le voir titulaire lors du début de saison catastrophique des lyonnais, et de le voir remplaçant quand tout a commencé à mieux tourner. Vendu et survendu par Jean Michel Aulas, comme à son habitude, après ses deux buts en ligue des champions pour sa première saison à Lyon, il retrouve la place qui lui convient le mieux. Sur le banc.

Souleymane Diawara : venu pour solidifier une défense fébrile, Souley est bien loin de ses belles années. Il vient d’avoir 36 ans, sa carrière est derrière lui et son rôle semble désormais se limiter au vestiaire. Pas sûr que ça marche non plus quand on voit le niveau de l’OGC Nice cette saison.

Dylan Gissi : on l’aura pas vu longtemps, mais peut-être suffisamment pour se dire qu’on ne le reverra plus! Titulaire au coup d’envoi de la première journée, il a absolument tout raté et a failli se faire exclure sur sa première faute. Une erreur de casting.

Milieux :

Thiago Motta : la plaque tournante du PSG n’a pas été au rendez-vous en cette fin d’année 2014. Plus de prise de risques, il paraît émoussé, à la peine physiquement et ne casse plus les lignes comme on a déjà pu le voir si bien faire. Il était celui qui éclairait le jeu, le rendait simple et rapide à la fois. Il va falloir gommer tous ces défauts en 2015 pour que le PSG conserve son titre. Évidemment loin d’être le plus mauvais en Ligue 1, mais assurément l’un de ceux qui a le plus déçu.

Fabien Camus : deuxième éviannais de cette équipe-pipe, Fabien Camus n’a jamais su trouver sa place sur le terrain. Tantôt sur le côté, en soutien de l’attaquant, plus bas. Il n’a jamais vraiment donné satisfaction à son entraîneur. Et puis pour un offensif, aucun but et aucune passe décisive, ça fait tâche.

Gilles Sunu : à bientôt 24 ans, il serait temps pour cet ancien espoir passé par Arsenal de véritablement lancer sa carrière. Réputé pour « faire des efforts immenses », dixit Smerecki, on a tout de suite compris quel genre de joueur ça pouvait être. Ajoutée à sa nonchalance quand il rentre et vous obtenez un joueur qui a le don d’énerver ses supporters.

Attaquants :

Hervin Ongenda : venu pour prendre de l’expérience et marquer des buts sur l’île de beauté, les supporters corses attendent toujours. Avec le départ de Makélélé, voilà l’espoir parisien en bien mauvaise posture et on se demande s’il ne ferait pas mieux d’essayer de gratter du temps de jeu ailleurs, ou même de revenir s’entraîner avec le PSG.

Kevin Berigaud : il était annoncé comme la recrue phare montpellieraine après sa bonne saison du côté d’Evian l’an dernier. Acheté 4M d’euros, il a inscrit un seul but cette saison, qui plus est face à Evian. Même Barrios a fait mieux, c’est vous dire.

Entraîneur :

René Girard : sans aucune contestation possible. Il est en train de détruire le LOSC. Plus de jeu, que des valeurs physiques et mentales. des joueurs comme Mavuba, Balmont, Roux, ne semblent absolument plus prendre de plaisir. Ecrasé par Porto en barrages, puis éliminé de l’Europa League dans un groupe pas facile, les lillois sont 13e avec 21 points soit seulement deux d’avance sur le premier relégable. Quand on lit les noms des joueurs présents, on se dit quand même qu’il est possible de faire mieux. Enyama – Beria, Kjaer, Basa, Corchia – Mavuba, Balmont, Gueye – Origi, Roux, Lopes. Excusez du peu. Mais la parano de Girard l’incitera à nous rappeler qu’il fait ce qu’il peut, et que tout le monde est ligué contre lui. Il préfère même voir les matchs des tribunes directement plutôt que de son banc de touche. Le seul moyen de ne plus être expulsé?

Remplaçants :

Emmanuel Imorou, Mouez Hassen, Anthony Martial, Gianni Bruno, Yoann Touzghar.


L’ « ÉQUIPE-PIPE » DE LA PREMIÈRE PARTIE DE SAISON DE LIGUE 1

Les dernières infos foot sur : L’ « ÉQUIPE-PIPE » DE LA PREMIÈRE PARTIE DE SAISON DE LIGUE 1.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *