Insolite – Bilan : LE CONSEIL DE CLASSE DE LA LIGUE 1

By
Updated: mai 28, 2015
ligue1-logo

Comme vous le savez tous, la Ligue 1 a rendu son verdict pour la saison 2014/2105 et il est temps de faire un bilan final. Sur le principe même du conseil de classe, on a décidé d’attribuer des mentions aux clubs de notre championnat de France. On commence évidemment par les satisfactions :

Le grand prix du jury :

Paris Saint Germain 17/20 : 1er avec huit points d’avance, difficile de ne pas accorder les félicitations au Paris Saint Germain. Invaincu à domicile, 83 points, une très belle manière de clôturer la saison et un possible triplé historique sur la saison, voilà qui devrait ravir les supporters parisiens. Cependant, tout n’a pas été parfait, loin s’en faut et l’intersaison qui suit va être de la plus haute importance pour les dirigeants parisiens.

Les félicitations :

Lyon16/20 : qui l’eut cru en début de saison ! Après la pathétique élimination eu Europa League face à l’Astra Georgiou, le club de Jean-Michel Aulas a su se remobiliser pour offrir une bien jolie saison à ses supporters. Avec souvent 75% des titulaires issus du club et de la région, il faut féliciter l’Olympique Lyonnais, seul club dont le centre de formation offre autant de garanties. Avec des révélations comme Fekir, Tolisso ou N’jie, il sera intéressant de voir le club en Ligue des Champions l’année prochaine.

Monaco 15/20 : après un début de saison totalement raté, le club pointant à la 19e place après ses cinq premiers matchs, Leonardo Jardim a su reprendre en main son groupe et s’adapter à la Ligue 1. Au prix d’un système de jeu plus défensif et basé principalement sur le contre, ses hommes ont réalisé une excellente deuxième partie de saison. Et comment occulter la magnifique campagne en Ligue des Champions.

Olympique de Marseille14.5/20 : un effectif très limité techniquement, mais un coach à part qui a rendu tous ses joueurs meilleurs, à l’exception peut-être de Florian Thauvin. Après un gros trou d’air au Printemps, les marseillais ont su finir la saison de belle manière en assurant une quatrième place qui les qualifie directement pour l’Europa League. En espérant qu’on puisse assister à une deuxième saison avec le même prof principal.

Encouragements :

Caen 13.5/20 : 15 points après 20 journées, tel était le bilan des normands cette saison. Mais Patrice Garande n’a pas changé de philosophie et a souhaité s’en sortir par le jeu. Résultat, une deuxième partie de saison excellente, 32 points en 18 journées et 5e équipe des matchs retour. Tout ça avec la 4e meilleure attaque de Ligue 1. Quand on vous dit que le football c’est avant tout marquer des buts.

Guingamp 13/20 : parce qu’ils ont su montré à la France entière que c’était possible : jouer tous les trois jours et ne pas être ridicule en Europa League. Parce que cette épopée en coupe d’europe leur a permis de croire en eux. Typiquement le genre d’élève dont on aimerait qu’il réussisse, travaille et s’impose.

Nantes 12/20 : interdit de recrutement, avec un boutiquier en attaque, mais avec un courage et un soutien indéfectible. On a passé de jolies soirées à la Beaujoire cette année et rien que pour ça, on les encourage à continuer sur la même ligne. Avec un président ambitieux en plus de ça…

Juste la moyenne :

Saint-Etienne11.5/20 : l’incroyable exploit d’avoir marquer 3 buts en huit matchs d’Europa League et de n’avoir gagné qu’un seul match. Voilà ce que je retiendrais de la saison. Élève avec des capacités mais qui a du mal à croire en lui et ne prend aucun risque. C’est dommage. L’année est somme toute réussie.

Montpellier 11/20 : un manque d’ambition certain mais une saison sympa, sans plus, pour les héraultais. Le pari Barrios, l’énigme Gissy et l’atypique Roland Courbis furent les principales histoires racontées cette saison. On se souviendra de Montpellier cette saison comme le seul club ayant permis à Gourcuff de montrer qu’il savait jouer au ballon.

Bordeaux 10.5/20 : parce qu’on avait envie de croire en de meilleurs lendemains avec de nouvelles intentions. Des promesses qui n’ont pas été totalement tenue, l’exemple même de l’étudiant lambda qui est là, rend ses copies à l’heure mais ne décolle jamais.

Bastia 10/20 : tout juste la moyenne, malgré l’éviction de Claude Makélélé qu’on aura pas eu assez le temps de voir sur un banc de touche de Ligue 1. Malgré tout, Printemps a su insuffler un nouveau souffle à ses joueurs, et on se souviendra notamment de son équipe comme celle qui a su remonter un handicap de deux buts face au PSG. Et la palme revient à… Palmiéri, évidemment.

Rattrapage :

Lille 9/20 : on attendait mieux après la 3e place de l’an passé, sans vouloir trop y croire. On nous promettait la lune avec un nouveau projet, un grand stade, une formation ouverte à la Belgique. Au final, on a surtout vu un déficit énorme d’attaquants, un coach apprécié de ses élèves mais ne respectant aucune consignes du B.O. et limogé à la fin de la saison. Bis repetita la saison prochaine ?

Rennes 9/20 : Philippe Montanier en est à sa deuxième saison, et on ne voit toujours pas d’améliorations. Après avoir épuré une vingtaine de joueurs en deux saisons, on nous avait promis une meilleure seconde année. Il n’en fut rien. On retiendra la folie française sur Paul Georges N’tep et l’obtention du championnat de Bretagne. C’est bien ça, le championnat de Bretagne. Mais ils devront quand même se présenter à l’oral.

Reims 8.5/20 : Jean Luc Vasseur démis, Olivier Guégan nommé, le président Caillol qui fait la leçon au PSG, à Dupraz, etc. Et puis N’gog Charbonnier devant, quand même… Mais bon, ils se sont maintenus et ont le droit à une seconde chance.

Lorient 8.5/20 : au moins, pas de redoublement, malgré la perte de leur meilleur élément, celui qui incarnait le club, Christian Gourcuff. Le style de jeu est toujours un peu là, mais on sent bien que Ripoll n’a pas les mêmes bases tactiques que son prédécesseur. On se rappellera quand même de Guerreiro et de Jordan Ayew, et c’est déjà pas mal.

Redoublant :

Nice 8/20 : qui de Claude Puel ou de Grégoire quittera le club cet été ? C’est malheureusement bien parti pour être le second. Une nouvelle histoire de grand stade, mais avec un entraîneur qui n’aime pas le jeu, difficile de ramener des gens au stade.

Toulouse 7/20 : Casanova parti après plus de 9 ans au club, ça veut tout dire. Le chantier défensif toulousains est juste hallucinant : pas un seul joueur ne se démarque derrière. Et quand on se prive de joueurs de ballons au milieu pour mettre du muscle, forcément, les Trejo, Ben Yedder ou Braithwaite deviennent vite mauvais. Arribagé l’a bien compris, leur redonnant confiance après une redistribution des cartes. Insuffisant quand même.

Réorienté :

Lens 6/20 : certains ch’tis doivent maudire l’Azerbaïdjan, qui ne se limitera plus désormais à la plus large victoire de l’équipe de France, mais se résumera en un mot, un nom : Mammadov. Au Havre ils avaient Maillol, à Lens ils auront eu Mammadov. Ou plutôt, ils ne l’auront pas eu justement. triste fin.

Metz 6/20 : le tube de l’été. Celui qui revient tout beau tout bronzé, avec une jolie nana de 35 piges au bras, mais qui n’assure pas. Pauvre Malouda, il méritait mieux.

Evian-TG5/20 : plus de Dupraz, et certains le regretteront. Moi pas. Le genre de coach qui préfère Sougou à Benezet, tout est dit. Allez hop en Ligue 2.


Insolite – Bilan : LE CONSEIL DE CLASSE DE LA LIGUE 1

Les dernières infos foot sur : Insolite – Bilan : LE CONSEIL DE CLASSE DE LA LIGUE 1.

2 Commentaire

  1. gael

    29 mai 2015 at 9 h 56 min

    Donc l’OL en ayant été éliminé de toute les compétitions de façon précoce et qui ne termine qu’a 6 point de l’asse affuble d’un 11,5 se vois octroyer la note de 16 avec les félicitations a 1 point de paris qui eux on joué sur tous les tableaux et vont certainement remporté 4 titre cette saison
    belle preuve d’analyse footballistique

    • ape93

      29 mai 2015 at 13 h 22 min

      Seul le résultat compte pour toi ? Si oui, autant mettre 20 à Paris, 19 à Lyon, 18 à Monaco, etc. jusqu’à la 20e place. J’ai essayé de résonner en terme de « plaisir donné aux supporters »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *