Billet d’humeur – Ne pas aimer le foot féminin, c’est mal ?

By
Updated: juillet 7, 2015
communautarisme-football, foot-politique, foot-media, surmediatisation-football

C’est en rédigeant mon billet d’hier que je me suis posé la question. Pourquoi a-t-on autant pu mettre en avant le football féminin ces dernières semaines ?

Les chances de victoire de l’équipe de France étaient-elles les seules raisons ? Pas sûr.

Commençons par un constat simple : que le foot féminin soit en plein essor, qu’il progresse, aucun doute là dessus et espérons pour lui que ça continue.

Mais j’ai toujours eu du mal avec la surmédiatisation, à tous les niveaux… Aussi bien sur les polémiques Zlatan et Payet, que sur les problèmes de violences dans les stades.

Pourquoi doit-on forcément aimer le foot féminin ?

Cette fois-ci, j’ai eu la sensation bizarre de devoir absolument m’intéresser au football féminin sous peine de passer pour quelqu’un de sexiste, sans valeurs ni rien.

Sachant que je n’aime pas me faire un avis sans m’intéresser un minimum au sujet, j’ai regardé quelques matchs, l’équipe de France, mais pas que. Sinon, ça serait comme parler d’un livre qu’on a pas lu, ou d’un film qu’on a pas vu.

Malheureusement, ce n’est pas le football que j’aime, comme j’ai pu l’expliquer hier.

Mais pourquoi ais-je eu ce sentiment ? Est-ce dû à ma schizophrénie latente ou à un réel ressenti ?

Partons d’un constat simple.

Le foot français va mal

Après la triste période vécue par le football français – crise de résultat, polémiques, Knysna, etc. – l’image de la France du foot a pris un gros coup sur la carafe.

Les joueurs français n’ont pas été à la hauteur et se sont attirés les foudres du public.

Mais que retient-on aujourd’hui de cette période ? Quelles ont été les explications fournies pour expliquer ce désastre en Afrique du Sud ?

Je précise que je parle de l’opinion générale évidemment, pas des spécialistes qui sont bien au courant sur le sujet.

On va faire simple : assimilés à des jeunes « racailles », les banlieusards avaient pris le pouvoir en équipe de France et ont été désigné comme les principaux responsables de cette mascarade.

Même Domenech, pauvre de lui, ne pouvait rien faire, dépassés par tant d’ingérence.

Football et politique

Tiens donc, et quels furent les sujets qui en ont découlé dans les années qui ont suivi ?

  • « Ne pas chanter la marseillaise est indigne quand on porte le maillot bleu »
  • « Doit-on interdire la prière sur le terrain ? »
  • « L’affaire des quotas »
  • « La polémique Sagnol »

Étonnant n’est ce pas. Alors que j’allais tenter de manier l’ironie, je vais plutôt énoncer les choses de la manière la plus claire possible.

Le football est un miroir des préoccupations que l’on souhaite nous « imposer » : l’identité nationale et la montée du communautarisme.

Mais ne serait-ce pas la classe politique qui avait commencé à monter en épingle la bonne vieille blague de la France Black Blanc Beur en 98 ?

Ne serait-ce pas elle qui aurait pointé du doigt ces « différences » qui n’en étaient pas ? Comme une sorte de socle qui s’inscrirait dans l’opinion générale et dont pourrait découler bon nombre de débats qui n’auraient jamais vu le jour auparavant…

L’équipe de France féminine n’y échappe pas

Alors oui, le football est un outil politique qui sert bien évidemment aussi à faire passer des messages :

Regardez cette belle génération féminine, qui se bat pour son maillot, pour l’amour des bleus et pour ses supporters…

Remplies de courage, elles symbolisent les valeurs de Coubertin et se montrent dignes du peuple français.

C’est bien beau oui, mais verrait-on en Une des journaux une simple insulte d’une joueuse à un entraîneur ?

Allons encore plus loin, disons même qu’elle déboucherait sur une grève, sur le refus de s’entraîner et de descendre d’un bus.

Soyons encore plus fou, sur une convocation personnelle du Président de la République afin qu’elles rendent des comptes ! J’en doute.

Alors que ceux qui aiment le football féminin pour ce qu’il leur fait ressentir continuent à l’aimer et à s’y intéresser de tous leur cœur. Vraiment.

Quant aux autres, ne vous faîtes pas berner par une médiatisation qui fera pschit à partir du moment où il n’y aura plus rien à en tirer… D’ailleurs, depuis l’élimination en quart de finale… Vous continuez à en entendre parler vous ?


Billet d’humeur – Ne pas aimer le foot féminin, c’est mal ?

Les dernières infos foot sur : Billet d’humeur – Ne pas aimer le foot féminin, c’est mal ?.

4 Commentaire

  1. osheridan

    8 juillet 2015 at 10 h 03 min

    Tu portes vraiment bien ton pseudo tu sais ? t’es vraiment un singe.

    Le foot tu n’y comprends rien, ca se lit à ton article à deux balles.
    Tu aimes les insultes, aiment voir l’EdF masculine faire plus parler d’elle sur ce qu’elle fait avant et apres match que ses performances en match.
    C’était quand la derniere victoire de l’EDF Masculine déjà ?
    Ah oui en 2000, suivi juste avant de 98. Ca date !
    Et avant ça, rien du tout.

    L’EdF masculine non seulement elle montre du football à deux balles en matchs, qu’elle affronte les Feroe, la Moldavie ou l’Allemagne c’est pareil, elle est incapable de se créer des occases et du faire du spectacle, par contre elle fait beaucoup trop parler d’elle pour la misère de football qu’elle nous sert depuis des années.

    A l’inverse l’EDF féminine nous montre plein d’occasions par match. C’est bien simple avec les filles il y a plus d’occases en un match qu’en 10 matchs avec les garçons.

    Voir l’EDF masculine c’est mourrir d’ennui devant sa télé mais par contre les singes comme Ape, ose parler qu’ils preferent regarder les garçons aux filles.
    C’est sur que quand on a la mémoire d’un poisson rouge avec une tete de singe, ca explique pourquoi ces préférences idiotes.
    Ceux qui ont un cerveau et qui aiment le foot, prennent beaucoup plus de plaisir à voir les filles et ont beaucoup de choses à raconter sur leur matchs.
    Pas comme les hommes où du match, il n’y a quasiment rien à dire si ce n’est à critiquer tel ou tel joueur qui n’aurait pas fait son job ou à encenser de maniere disproportionné un joueur (ex Pogba) pour une simple passe à un de ses coéquipiers.

    Allez continue de critiquer les filles, ca te donnera une autre raison de parler de foot avec tes copains.

    Le seul défaut qu’on peut trouver sur le foot féminin c’est que c’est si peu vu et connu qu’on peut en parler à pas grand monde autour de soi, un peu comme un film excellent vu au cinéma mais peu connu donc pas possible de partager son plaisir avec une autre personne qui l’aurait vu.

    • Humeur 2 Foot

      8 juillet 2015 at 14 h 35 min

      En tout cas toi tu donnes une vraie bonne réponse à ma question posée : Non, on a pas le droit de ne pas aimer le foot féminin !
      Si tu lisais un peu plus souvent mes papiers, tu te rendrais compte que je suis le premier à dénoncer et à critiquer les agissements de certains joueurs.
      Pour moi après Knysna il fallait tout remettre à zéro et virer tous les joueurs, pour reconstruire sur quelque chose de nouveau.

      J’aime les insultes ? Ou ais-je été insultant ?
      Toi par contre, t’as l’air d’aimer ça oui.

      Merci d’avoir pris la peine d’écrire autant à quelqu’un qui possède une mémoire de poisson rouge et une tête de singe.
      Toi par contre, tu ferais bien de relire l’article et tu comprendras que je ne m’attaque jamais au football féminin, je m’attaque aux dirigeants et aux médias qui l’ont utilisé à des fins politiques.
      Et qui utilisent trop souvent le football à ces fins là.

      Bref, pardonne moi mais… T’as vraiment rien compris 😉 Prend un peu de hauteur !

  2. karim

    10 juillet 2015 at 23 h 58 min

    Moi j’ai regardé France-Allemagne et c’était pas mal notamment car y’a moins de fautes du coup plus de jeu mais faut arrêter de comparer l’incomparable.Y’a aussi des bons matchs ches les poussins et les minimes si on part de ce principe…
    L’article est très bon encore une fois et s’il déclenche l’ire de la branche footbalistique des « fémèn » atteint du syndrôme de « gilles de la tourette » ,c’est plutôt bon signe.

    • Humeur 2 Foot

      14 juillet 2015 at 13 h 14 min

      Au moins j’ai l’impression que tu as compris le message et l’article, c’est rassurant…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *