Bilan Ligue 1 – J22 : l’OL et le PSG confirment, l’OM et Saint-Étienne s’essoufflent

By
Updated: janvier 26, 2015
zlatan, psg, saintetienne, 25012015, ligue 1, penalty, ruffier, ibra, ibrahimovic

Je pourrais presque reprendre le début de mon bilan de la dernière journée. Lyon qui gagne? Oui, face à Metz. Sans prendre de buts? Aussi. Lacazette qui marque? Toujours. Seulement voilà, le goleador lyonnais s’est blessé et risque d’être absent pour les trois prochains matchs. Vous vous souvenez de Dugarry face à l’Arabie Saoudite en 1998, ce contrôle en extension suivie de cette main derrière la cuisse? Pour rappel, il avait pu revenir pour disputer quelques minutes de la finale.

Le moment tombe en tout cas très mal puisque les deux prochaines journées s’annoncent capitales pour les lyonnais. Un déplacement périlleux à Monaco, puis la réception du Paris SG, autrement dit, les deux meilleures équipes du championnat, sur le papier en tout cas. Quand on connaît l’importance et l’influence de leur buteur maison, sans parler de sa dynamique actuelle, les chances lyonnaises s’en trouvent forcément amoindries.

Le dauphin reste encore l’OM, malgré sa piètre prestation à Nice (retrouvez l’analyse de ce match ici) mais les olympiens voient revenir à leur hauteur le PSG, une nouvelle fois vainqueur à Saint-Étienne (retrouvez l’analyse de ce match ici), des verts qui se retrouvent désormais légèrement distancés, à quatre points du podium.

Un autre bénéficiaire de cette 22e journée de Ligue 1, c’est l’AS Monaco, qui n’en finit plus de gagner. Une nouvelle fois sur le score de 1-0 à Lille, les monégasques dégagent une réelle confiance en eux, et une victoire face à Lyon la semaine prochaine les ramènerait incontestablement dans la course au titre. L’effectif sera-t-il suffisant pour jouer sur quatre tableaux en même temps? Pas sûr. Mais quand on voit qu’ils font actuellement sans Carvalho, Kurzawa, Abdennour ou Kondogbia, qui sont quatre titulaires en puissance, on peut être confiant pour la suite du côté du club princier.

Pour les lillois, deuxième défaite de suite, preuve que la saison va être longue jusqu’au bout, mais surtout que René Girard ne devrait pas faire de vieux os une fois la saison terminée. Mention spéciale à Djibril Sidibé, qui, quand il ne dévisse pas complètement ses frappes, empêche désormais ses propres coéquipiers de marquer! Alors que Basa avait cadré sa tête qui filait dans le petit filet (…), il ne trouve rien de mieux à faire que de la prolonger dans le but, alors qu’il était en position de hors jeu. Un peu comme Nani, qui avait retiré un but d’anthologie à Cristiano Ronaldo contre l’Espagne…

 

Derrière ce peloton des équipes de tête, on retrouve Montpellier, qui en est désormais à sa troisième victoire consécutive face à des nantais sûrement émoussés après leur brillante qualification face à Lyon en Coupe de France. Toujours est-il qu’une nouvelle fois, les hommes de Roland Courbis se sont imposés avec la manière, avec Sanson en chef d’orchestre, Mounier en agitateur principal et avec une doublette offensive Bérigaud-Barrios de plus en plus efficace.

Quant aux girondins de Bordeaux, après avoir été l’équipe en forme du début de saison, elle retombe peu à peu dans ses travers. Malgré l’arrivée d’un nouveau suédois à la pointe de son attaque, elle n’a pu faire mieux qu’un pâle 0-0 malgré 30 minutes à onze contre dix. Bordeaux n’a désormais plus gagné depuis le 6 Décembre. S’ils veulent se rassurer, ils pourront toujours se dire qu’il y a pire qu’eux. À Rennes par exemple, c’est la débandade. Une défaite à domicile 4-1 face à Caen, lanterne rouge avant son déplacement et désormais 18e, à deux petits points de Bastia 14e.

Le retour de Julien Féret dans « son » stade a fait bien du mal à ses anciens coéquipiers. Après sa performance de la semaine dernière, il a remit ça avec deux passes décisives et un but à son compteur. Du grand Féret donc, et les caennais en auront bien besoin s’ils veulent sauver leur peau.

L’équipe « fraîcheur » de cette saison, elle est bretonne, et vient de remporter son derby à domicile face à Lorient avec deux buts de l’inévitable Claudio Beauvue, dont une subtile panenka pour creuser l’écart à 3-1.

Dans les autres matchs, Toulouse n’en finit plus de s’enfoncer dans la crise, avec une nouvelle défaite à Evian, principal concurrent dans la course au maintien. Avec Ben Yedder qui rate deux face à face et Braithwaite qui frappe au dessus devant le but vide après avoir passé le gardien, c’est à se demander s’ils se sentent vraiment concernés. Enfin, à noter le match nul entre Reims et Lens, des ch’tis qui auraient pu espérer remporter les trois points sans un bon Johnny Placide.

Ah oui, pour finir, notez que les trois promus sont les trois derniers du classement. Coïncidence?


Bilan Ligue 1 – J22 : l’OL et le PSG confirment, l’OM et Saint-Étienne s’essoufflent

Les dernières infos foot sur : Bilan Ligue 1 – J22 : l’OL et le PSG confirment, l’OM et Saint-Étienne s’essoufflent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *