Bilan J15 : Le derby pour les verts, Le PSG et l’OM s’échappent, et la nouvelle mode « N’tep »

By
Updated: décembre 2, 2014
Gradel signe deux passes décisives dans le derby face à l'OL l30 Novembre 2014 pour la 15 ème journée de Ligue 1e

La 15ème journée de Ligue 1 s’est donc achevée ce dimanche par le derby entre l’As Saint-Étienne à l’Olympique Lyonnais et la victoire éclatante des verts sur le score sans équivoque de 3 à 0. Vingt ans que le peuple vert attendait ça! Belle ambiance, communion avec les supporters, le spectacle était au rendez vous à Geoffroy Guichard. La tactique mise en place par Galthier a bien fonctionné, et le but dans le premier quart d’heure l’a évidemment consolidé. Avec trois défenseurs centraux et deux latéraux ailiers, le bloc peut se permettre d’attendre et de filer vite devant, et ainsi profiter des erreurs adverses.

Lyon n’a pas trouvé les armes pour mettre ce grain de folie qui aurait pu les amener à faire un bon résultat, hormis sur cette occasion de Fekir à 1-0. Le manque de créativité s’est vite fait ressentir et l’absence de Gourcuff, voir même de Grenier, a pesé lourd dans la balance. Malbranque derrière les attaquants, sans lui faire offense puisque ce n’est pas son poste, c’est quand même largement en dessous. Face au défi physique imposé par Saint-Étienne, l’OL ne répond pas et semble presque « submergé » par la détermination des stéphanois. Pour preuve, alors que le score est entendu, Lacazette tire son pénalty à côté et voit sa tête repoussée par le poteau. Quand ça veut pas, ça veut pas! On leur accordera au moins la meilleure vanne avec le tweet de leur cher président.

aulas ol asse

Plus tôt, ce sont les girondins qui ont disposé de Lille sur un but de l’inévitable Cheick Diabaté, qui en est désormais à son sixième but en dix titularisations, soit autant qu’Edinson Cavani par exemple. Lille s’enfonce toujours un peu plus dans la crise et n’a pas gagné le moindre match depuis deux mois, n’empochant au passage qu’un petit point sur les six dernières journées. Bordeaux reprend donc la quatrième place devant l’AS Saint-Etienne.

Derrière, on retrouve le Stade Rennais, qui en est désormais à cinq victoires et deux nuls en sept matchs. Et dire qu’au soir de la huitième journée, ils occupaient le quinzième rang. L’homme de ce renouveau est sans conteste possible Paul Georges N’tep, celui dont le nom est sur toutes les lèvres, et qui est sujet à polémique entre journalistes ou consultants. De ceux qui pensent qu’il pourrait être en équipe de France, je leur dirais simplement qu’il en est à 5 buts et 4 passes décisives, qu’il n’a que 22 ans, qu’il n’a même pas terminé une année entière de Ligue 1, et qu’il n’a pas l’expérience des gros matchs. Que doit-on dire à un Wissam Ben Yedder dans ces cas là, qui attaque sa troisième saison remplie à plus de quinze buts?

Dans les autres matchs, Lorient confirme en allant gagner à Toulouse en marquant trois buts en dix minutes, Lens s’offre un vrai bol d’air en gagnant à domicile contre Metz, Caen et Montpellier se quittent bons amis après leur match nul 1-1, Reims confirme qu’il est très difficile de faire un bon résultat à Auguste Delaune pendant que Guingamp perd encore après avoir joué le jeudi.

Mes tops de la journée :

  1. Max Alain Gradel : l’homme du match. Il a constamment pesé sur la défense lyonnaise, offre une première passe décisive sur corner à Bayal Sall et son centre en retrait est repris victorieusement par Van Volfwsinkel. Un match plein.
  2. Florian Thauvin : la blessure d’André Ayew lui offre le couloir gauche et il en profite pleinement. Un but zlatanesque d’une subtile aile de pigeon et un bon coup franc sur la tête de Fanni qui marque le second but. En progrès.
  3. Benjamin Bourigeaud : Un but, une passe décisive et une frappe sur la barre, pas mal pour le néophyte lensois. Une belle trouvaille de Kombouaré

Mes flops de la journée :

  1. Corentin Tolisso : coupable sur deux des trois buts, il lâche le marquage de Sall, et rate complètement son dégagement devant Cohade qui tue le match avec son troisième but.
  2. Divock Origi : aurais-t-il déjà la tête à Liverpool? Quand on voit ce qu’il fait sur le terrain, c’est à se le demander. son début de saison était prometteur mais il rate tout ce qu’il entreprend depuis plusieurs matchs maintenant.
  3. Fabrice Moubandje : deux fois de suite dans les flops, une première. Mais il est coupable sur les trois buts encaissés par son équipe. Un dégagement raté, un mauvais contrôle puis il provoque un pénalty. Dur.

Bilan J15 : Le derby pour les verts, Le PSG et l’OM s’échappent, et la nouvelle mode « N’tep »

Les dernières infos foot sur : Bilan J15 : Le derby pour les verts, Le PSG et l’OM s’échappent, et la nouvelle mode « N’tep ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *