Bilan de la semaine de championnat : Les objectifs de chacun se dessinent.

By
Updated: décembre 8, 2014
Ligue 1, PSG, OM, OL, ASSE, championnat de France

Après cette semaine riche en matchs de Ligue 1, il était temps de faire un petit bilan. Au soir de la 17ème journée du championnat de France, les tendances semblent se confirmer : Le championnat devrait selon toute vraisemblance se jouer entre le PSG et l’Olympique de Marseille, la lutte pour la troisième place verra l’Olympique Lyonnais se frotter à l’AS Saint-Étienne pendant que des équipes comme Bordeaux, Rennes et Monaco peuvent encore espérer accrocher une place européenne si l’un des premiers clubs  cités gagne une coupe nationale.

Évidemment, ce ne sont que des suppositions mais la dynamique de chacun va dans ce sens. Mis à part la très mauvaise surprise lilloise et le vrai mauvais départ monégasque qu’on imaginait plus haut, les équipes qui sont en haut sont celles qu’on attendait.

Encore une fois le parcours des deux leader se ressemblent et les analyses comparées sont plus précises pour que je m’attarde dessus maintenant. Passons à la suite. Les lyonnais d’abord, qui prouvent que le derby contre les verts a été vite digéré, arrachant par deux fois la victoire dans les arrêts de jeu par leur leader d’attaque et meilleur buteur de Ligue 1, Alexandre Lacazette. Pour le premier c’est Johnny Placide, le gardien rémois qui juge mal la trajectoire d’un centre-tir de Lacazette à la 91ème minute et offre les trois points aux lyonnais, tandis qu’à Evian, ils étaient encore menés 2-1 à cinq minutes de la fin quand ce même Lacazette se fend d’un doublé dont un penalty dans les arrêts de jeu.

Toujours est-il que le voisin stéphanois a parfaitement négocié ses trois matchs en une semaine, empochant neuf points, marquant six buts et n’en prenant aucun. À croire que cette équipe n’a vraiment pas envie de jouer la coupe d’europe à fond tant leur prestations européennes sont indigentes. Espérons simplement que le match face à Dniepro sera d’un autre niveau et que les verts feront honneur au football français comme ils sont capables de le faire! Ils pourront en tout cas compter sur Ricky Van Volfswinkel, qui s’impose de plus en plus en tête de gondole de l’attaque stéphanoise avec trois buts lors des cinq derniers matchs.

Les girondins de Bordeaux de leur côté essaient tant bien que mal de suivre le rythme et l’impression laissée par cette équipe me fait penser qu’elle ne pourra sûrement pas suivre le rythme en cas de série de victoire des deux équipes du rhône. Les victoires sont étriquées, même si leur géant Cheik Diabaté en est désormais a son huitième but en onze titularisations et leur a une nouvelle fois enlevé une belle épine du pied en rentrant en jeu à la 60ème minute, et s’offrant un doublé six minutes plus tard. Bon, c’est vrai qu’on ne peut sûrement pas dire qu’il est beau à voir jouer, mais diablement efficace.

L’autre équipe du moment, c’était le Stade Rennais et la nouvelle star du championnat, Paul Georges N’tep. Après quatre victoires de suite et huit matchs sans défaite, c’était la douche froide à la Route de Lorient où Montpellier a gagné 4-0 avec un très bon Mounier et le premier but de Barrios dans le championnat de France. Le retour sur terre risque d’être compliqué mais on peut penser que ce match ressemble plus à un faux pas et à un manque de réussite plutôt qu’à un match dont il faudra tirer des conclusions.

Monaco, quant à eux, continue d’alterner entre le bon et le moyen, une victoire face à Lens et à Toulouse qui les replace en septième position mais qui surtout peut leur donner un surplus de confiance avant le match décisif face au Zénith pour la qualification en huitième de finale mais aussi et surtout pour les cinq points du coefficient UEFA qui pourraient bien faire la différence face à la Russie! Il faudra compter sur Berbatov, toujours aussi nonchalant mais qui plante trois buts sur ces deux matchs. De bon augure.

Pour ce qui est des autres équipes, Montpellier, Nantes, Reims, Nice et Toulouse continuent leur petit bonhomme de chemin, fait de victoires et de défaites, pour lesquelles on a pu espérer mieux mais qui devraient simplement lutter dans un championnat pour la huitième place.

Et puis il y a l’énigme lilloise, accrochée au stade de France par Lille après un bon match nul obtenu face au PSG mais qui n’a plus gagné depuis le 27 septembre. Une éternité pour une équipe qu’on annonçait jouer le top 5.

Reste le championnat de ceux qui veulent se maintenir dans l’élite, mes inquiétudes vont vers le SC Bastia, d’abord parce qu’il n’y a plus d’entraîneur et que virer Makélélé n’était sûrement pas la solution. Quant à l’équipe qui avait bien commencer la saison, Metz, est en train de retomber dans ses travers et la fin du championnat risque d’être longue, le matelas sur la zone de relégation n’étant pas si important. Concernant Guingamp, le niveau de jeu, la politique du club et la confiance maintenue à l’entraîneur, je ne les vois pas concerné par la descente, à moins d’un bon parcours en Europa League (sachant que se qualifier serait déjà un exploit pour ce club) qui leur pomperait pas mal d’énergie. Mais un grand grand coup de chapeau à cette belle équipe.

Pour ce qui est de Caen, de Lens, d’Evian et de Lorient, il y en aura sûrement un des quatre qui descendra mais je n’en ai absolument aucune idée, faîtes vos jeux!


Bilan de la semaine de championnat : Les objectifs de chacun se dessinent.

Les dernières infos foot sur : Bilan de la semaine de championnat : Les objectifs de chacun se dessinent..

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *