PSG/Barça – Les raisons d’un échec (1/2) : des blessures qui posent question

By
Updated: avril 16, 2015
psg-barcelone-record-invincibilité

Ce devait être la suite logique du match face à Chelsea, le match où les parisiens allaient montrer qu’ils avaient changé d’état d’esprit, qu’ils étaient enfin rentrés dans la cour des grands. Seulement voilà, hier soir en quart de finale aller de la ligue des champions face au FC Barcelone, le PSG n’a quasiment pas existé.

Dressons ici un constat simple sur les raisons de l’échec du PSG. Première partie du dossier sur les blessures et les absences répétées cette année.

Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic, Thiago Motta, Yohan Cabaye, David Luiz, Lucas, Matuidi, Marquinhos, Lavezzi… Leur point commun, ils ont tous subi au moins une blessure qui les a tenu éloigné des terrains pendant plusieurs semaines.

Je pense qu’avant toute chose, il faut remarquer  que ces blessures arrivent dans un laps de temps plutôt défini, mais surtout qu’elles sont presque  toutes de la même nature . Claquage, élongation, déchirure… Ces blessures musculaires derrière la cuisse ne sont-elles pas le résultat d’un trop plein d’effort, d’une mauvaise préparation, d’un mauvais suivi ? Va-t-on encore nous parler de la Coupe du Monde qui aurait pompé trop d’énergie aux joueurs ? Pourtant ceux du Barça, du Real, de la Juve, de l’Atletico, sont eux aussi internationaux non ?

Alors je pense qu’il est légitime de se poser des questions sur les méthodes d’entraînement et sur  la qualité et la complémentarité du staff médical … À l’automne, on apprenait que Laurent Blanc n’était pas satisfait des méthodes d’Eric Rolland, pourtant réputé comme étant le meilleur à son poste et qui n’avait jamais eu un seul souci avec Ancelotti. De plus, les kinés ou physios personnels de Zlatan et Thiago Silva ont vu leur champ d’action s’agrandir, et à eux deux ils travaillent désormais avec 14 des 24 joueurs du PSG dont 10 pour le seul Dario Forte. Alors à quoi servent les autres ? Un proche des joueurs faisait un constat plutôt alarmant cet automne sur Rmc :

C’est la guerre entre kinés étrangers et français. Les Français ont parfois manqué d’humilité en ayant la réponse à tout systématiquement. Mais la plupart manque d’expérience. Hormis Eric Rolland, le staff médical n’est pas au niveau des joueurs qui composent l’effectif.

Le problème viendrait donc des français qui ne s’estiment pas moins bon ? Je n’ose y croire une seule seconde voyons ! C’est vrai qu’on ne s’est jamais foutu de la gueule d’Ancelotti, du nombre de ses adjoints, de ses méthodes, de ses GPS, des terrains en sable, etc. Quel beau résultat.

Passons maintenant à la deuxième partie du dossier et intéressons nous plus en détail aux choix de Laurent Blanc.


PSG/Barça – Les raisons d’un échec (1/2) : des blessures qui posent question

Les dernières infos foot sur : PSG/Barça – Les raisons d’un échec (1/2) : des blessures qui posent question.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *