Insolite – Ligue 1 : La grande blague des trophées UNFP !

By
Updated: mai 17, 2015
thiriez, corporatisme, copinage, foot, français, football, lfp, unfp, trophée

Voilà c’est terminé, la fameuse cérémonie des trophées UNFP a une nouvelle fois livré son verdict. Le meilleur joueur, le meilleur espoir, le meilleur gardien, le meilleur entraîneur de Ligue 1 et de Ligue 2 ainsi que le plus beau but de l’année, tels étaient les prix décernés cet après-midi.

Une première sur BeinSports

Alors évidemment, je ne m’attendais pas à un déluge de nouveautés avec ce changement de chaîne : le côté « famille du foot » a bien évidemment été mis en avant, chacun se regroupant autour de tables rondes façon plus grand cabaret du monde, avec Alexandre Ruiz dans le rôle de Patrick Sebastien, la p’tite pipe en moins.

Problème, la qualité des intervenants laissait à désirer. Ce n’est d’ailleurs pas leur faire injure de le dire puisque ce n’est absolument pas leur travail. Marcel Desailly, Raï, Nicolas Batum, Teddy Riner, pas facile de réciter un texte pas très bien écrit en plus

La petite touche humoristique ? Des imitations bof bof, un joli vent de Labrune à Alexandre Ruiz, des remerciements à la pelle pour la famille, le staff, l’équipe, les gens qui ont voté. Bref, on s’est clairement fait chier.

Tout le monde il est content !

Avec les absences de Bielsa et de Jardim, on savait que ça allait se jouer entre Laurent Blanc et Hubert Fournier. Pour le meilleur joueur, le duel attendu était Lacazette contre Verratti.

Résultat ? Alexandre Lacazette. Ok. Donc en fait, on récompense le meilleur buteur du championnat… Parce qu’en tant que joueur de football à proprement parler, permettez moi de penser que Verratti et même Pastore sont AUJOURD’HUI (j’imagine déjà les supporters lyonnais bouillir…) d’un tout autre calibre. Oh merde, je viens de me rendre compte que c’était le seul français des quatre nominés.

Du côté des entraîneurs ? Laurent Blanc. Il fallait quand même récompenser le Lolo national et offrir un trophée au PSG, équipe proche de faire un triplé historique. Je me pose juste une simple question : si l’entraîneur du PSG est sacré, et pas ses joueurs, c’est que l’UNFP estime probablement qu’on doit plus attribuer la réussite de la saison au coach qu’aux joueurs non ?

Mais dans ce cas… Si Lacazette et Fekir sont récompensés, et pas Fournier… C’est que l’UNFP estime cette fois les joueurs bien plus responsables de la réussite de Lyon que l’entraîneur non ?

Une aberration. Encore une preuve, s’il en fallait une, que ces remises de trophées, ces récompenses, ne servent qu’à distinguer certains parmi d’autres dans la jolie petite famille du football français. L’inverse m’aurait paru, à titre personnel je le répète, tellement plus crédible :

Hubert Fournier a réussi à faire jouer ses joueurs ensemble, en pratiquant un beau football, dans une équipe alliant expérience et jeunesse… Des joueurs se sont révélés, il a su faire éclore Fekir, Tolisso, Ferri ou N’jie notamment.

Laurent Blanc, lui, a une équipe avec des moyens énormes, composée d’individualités de grands talents, et dont certains peuvent être considérés parmi les meilleurs au monde à leur poste. Mais c’est à lui que revient la palme du meilleur entraîneur.

Enfin, petite pensée aux marseillais. Ni Bielsa ni Payet ? Oh, vous inquiétez pas, on va vous refiler le trophée du meilleur gardien ! Et puis Mandanda c’est quand même 72 arrêts et 62 ballons de détournés pour 42 buts encaissés. Par contre, ne vous donnez pas la peine de comparer avec Lopes, c’est juste 104 arrêts et 80 détournés pour 33 buts encaissés…

Constat amer

Ce soir, je n’ai pas envie de parler de niveau de jeu qui s’affaiblit ou de politiques sportives à l’envers… Mais de simplement constater que le corporatisme et les copinages sont à la base du fonctionnement du football français, laissant penser et prouvant même aux « autres », vous savez, ces étrangers dont il faut toujours douter et surtout ne pas écouter, que la France n’a aucune culture football.

Y a deux ans, on se souvient tous d’Ancelotti, élu meilleur entraîneur à égalité avec Galtier. Et pour le meilleur entraineur de Ligue 2, qui s’en souvient ? Gourvennec, mesdames messieurs, élu  devant Claudio Ranieri, entraîneur qui a gagné un trophée partout où il est passé, et pas dans les plus grosses équipes ! Mais même pour la Ligue 2 il ne devait pas être assez fort.

L’an dernier encore, on avait préféré René Girard à Ranieri, qui était donc promu et avait réussi à terminer avec 80 points !

Résultat ? Ancelotti parti, Ranieri parti, Leonardo parti, Jardim flingué toute la saison jusqu’à sa petite blague sur les portugais, Bielsa… Et c’est bien là le pire. Les plus grands, quand ils arrivent en France (et c’est très rare…) s’en vont aussi vite qu’ils sont arrivés.

De toute manière, il n’y a qu’à lire le palmarès des meilleurs entraineurs depuis que ces récompenses existent : Daniel Leclercq, Elie Baup, Claude Puel, Joël Muller, Guy Lacombe, Paul Le Guen, Jean Fernandez, René Girard…

Mieux encore ! Pour étayer mes propos, souvenez-vous de la brouille entre la FFF et la génération 98 pendant les années Domenech notamment… Et bien, Gerets est nommé meilleur entraîneur quand Laurent Blanc est champion avec Bordeaux et l’année suivante, c’est Jean Fernandez qui est élu alors que Deschamps fait le doublé championnat/coupe de la ligue avec l’OM. D’une logique implacable.

Et pour ceux qui voudraient me répondre avec Gérard Houiller ou Rudi Garcia par exemple, je leur dirais que des fois, faut pas que ça se voit trop trop quand même… Bref, il est temps de conclure.

Alors un grand bravo à la LFP (président Thiriez), la FFF (président Le Graët), l’UNFP (présidents Kastendeuch et Piat), l’UCPF (président Louvel) et l’UNECATEF (président Joël Muller), qui travaillent main dans la main pour le seul et même objectif : récupérer le max de blé en droits TV. Et c’est bien tout ce qui leur importe aujourd’hui.

Mais ne nous posons pas trop de questions, notre football et nos clubs sont tellement bien gérés qu’il n’y a plus de place dans notre vitrine à trophées européens…

Retrouvez moi sur www.humeur-2-foot.fr !


Insolite – Ligue 1 : La grande blague des trophées UNFP !

Les dernières infos foot sur : Insolite – Ligue 1 : La grande blague des trophées UNFP !.

3 Commentaire

  1. Fabe

    18 mai 2015 at 7 h 39 min

    J’en parlais hier…verrati vs lacazette. Donc le meilleur joueur=le meilleur buteur. Moi jpense quils connaisset pas DSAS sinon ils auraient pu comparer certaines info !
    Tres beau papier en tt cas

  2. lisandrofan

    21 mai 2015 at 13 h 40 min

    100 % d’accord avec toi, une aberration ces remises de prix corporates, presque consanguines.

    • ape93

      21 mai 2015 at 14 h 21 min

      Je ne te le fais pas dire. Mais en même temps ça ne fait que refléter le niveau de connaissance de foot des joueurs et entraîneurs de Ligue 1…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *