Billet d’humeur – Adrien Rabiot, 20 ans, ou la définition même de l’insolence…

By
Updated: juillet 27, 2015
Adrien-Rabiot-psg, rabiot-zlatan, rabiot-insulte, rabiot-fils-de

Il n’en est pas à ses premiers faits d’armes.

Adrien Rabiot, 20 ans, formé et passé professionnel au Paris Saint Germain, accumule les maladresses.

Entre ses exigences salariales, de temps de jeu et ses envies de départ, il est un symbole de la jeunesse française dans le football qu’on monte trop souvent et trop rapidement au rang de star.

Aucune expérience mais beaucoup d’arrogance

Face à Chelsea samedi soir, Adrien Rabiot est rentré en jeu à la mi-temps en lieu et place de Benjamin Stambouli.

Comment ne pas retenir cet incident suite au mauvais contrôle de Zlatan qui laisse filer un adversaire ? Rabiot est pris de vitesse, met sa jambe en opposition et fait tomber Eden Hazard.

Il récolte alors un carton jaune.

En plus d’exprimer son mécontentement par de grands gestes, il rajoute un joli « fils de pute » à Zlatan Ibrahimovich.

Donc, un jeune de 20 ans, qui a joué 65 matchs en pro, aucune sélection en équipe nationale et remplaçant au PSG, se permet d’insulter un autre joueur de 33 ans qui a gagné partout où il est passé et a une renommée internationale.

Pour un contrôle raté, dans un match amical. Bah voyons.

Le but n’est pas de critiquer le fond – s’en prendre à Ibra – mais plutôt la forme.

Le but n’est pas non plus de remettre en cause son talent : un bon pied gauche avec une capacité à prendre rapidement des décisions et à jouer vite vers l’avant.

Le but est de comprendre comment un joueur aussi jeune peut être à ce point arrogant.

Au delà de son talent, notons aussi cette nonchalance qui agace, ces gestes techniques tentés au mauvais moment qui traduisent une énorme confiance en lui, nécessaire pour percer au haut niveau, mais malheureusement trop élevée pour atteindre les sommets.

Les médias français ont leur part de responsabilité.

Le niveau des bons joueurs en France s’affaiblit, alors on monte en flèche des joueurs qui réussissent cinq matchs de suite.

Combien l’ont annoncé en équipe de France, combien l’ont élevé à un rang qu’il ne mérite pas encore ?

L’enflammade, c’est français.

On dresse des louanges dithyrambiques à Rabiot pendant qu’en même temps, par exemple, on enfonce Marco Verratti à son arrivée sans même l’avoir vu jouer en Ligue 1.

Il faut défendre le foot français, coûte que coûte !

Souvenez-vous, Frédéric de Saint Sernin, quand il était encore président de Rennes :

Verratti a pour 11 millions beaucoup moins prouvé que Belhanda […] Verratti n’arrivera sûrement pas comme titulaire, je vous fais le pari qu’il sera rarement même dans les 18.

ou bien encore Eric Mombaerts, coach des U19 français :

Il ne m’a pas impressionné plus que ça. On a des joueurs aussi talentueux que lui à son poste et à son âge.

Et puis cette année, que n’a-t-on pas entendu sur N’tep, Anthony Martial ou même Nabil Fekir ! Trois joueurs qui ont plutôt réussis leur saison, certains mieux que d’autres, mais qui n’ont qu’une année de Ligue 1 dans les pieds et qu’on a immédiatement envoyé en équipe de France.

Pourtant on parle bien de Ligue 1… Pas le top niveau, j’en veux pour preuve les résultats des clubs français en coupe d’Europe depuis 20 ans.

Le PSG n’est plus un club de Ligue 1

Infesté par cette maladie de l’enflammade, Adrien Rabiot n’a peut-être pas le recul nécessaire pour se rendre compte que le PSG ne fonctionne plus comme un autre club de L1.

rabiot-toulouse

Finit le temps du TFC… Le voilà désormais dans un club qui truste les meilleures places européennes, qui possède en son sein des stars de renommée internationales, des joueurs d’expérience qui ont connu le gratin footballistique.

Un joueur comme Yohan Cabaye, champion de France, respecté en Angleterre, titulaire en puissance en sélection nationale, n’a pas trouvé sa place dans le onze titulaire et a été vendu un an et demi après son arrivée.

Rabiot, lui, a d’abord demandé une revalorisation de son contrat l’hiver dernier. Normal. Il l’a obtenu et a prolongé jusqu’en 2019, pour atteindre le même niveau qu’un Lucas Digne, déjà sélectionné en A. Admettons.

rabiot-se-la-raconte, rabiot-psg

Mais il voudrait aussi avoir plus de temps de jeu alors qu’il a quand même participé la saison dernière à 33 matchs, certes le plus souvent remplaçant.

Que ce soit au Barça, au Bayern, au Real, à Chelsea, peu importe, les joueurs de cet âge là ne jouent presque pas.

À titre de comparaison, entend-on Marquinhos se plaindre, faire des esclandres ? Lui qui joue seulement quand les titulaires sont blessés – bon ok, ils sont blessés souvent…  –  alors qu’il est pourtant déjà appelé en seleçao.

Du recul, juste un peu de recul…

Il serait temps qu’Adrien mesure la chance qu’il a de jouer pour un des huit meilleurs clubs au monde actuellement, avec un entraineur qui loue et apprécie ses qualités et qui lui donne sa chance.

Continue d’apprendre, met la en veilleuse, respecte ceux qui ont plus prouvé que toi et si par hasard, tu pouvais couper tes cheveux, ça serait là le signe d’un nouveau départ et d’une véritable entrée dans l’âge adulte ET professionnel.

Surtout qu’on aimerait tous que tu deviennes un excellent joueur, pour la Ligue 1 et pour l’équipe de France, qui manque cruellement de ce genre de profil.

Pour terminer, laissons à Julien Cazarre le mot de la fin avec son rap versaillais, disponible à 3.35 de la vidéo ci dessous


Billet d’humeur – Adrien Rabiot, 20 ans, ou la définition même de l’insolence…

Les dernières infos foot sur : Billet d’humeur – Adrien Rabiot, 20 ans, ou la définition même de l’insolence….

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *